Ho Ho Ho - La Véritable Histoire de Noël & Entre toi et moi

13 déc. 2017


Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.

Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.

• • • • •
La Véritable Histoire de Noël de Marko Leino
Titre original : Joulutarina
Traduit par Alexandre Andre
Editions Michel Lafon, 2014 - Lu en ebook - 9,99



 : Les enfants de cinq ans ont l'air bien trop dégourdi pour leur âge.

 : Les belles valeurs misent en avant.
Découvrir ce qui fait que le Père Noël est le Père Noël.

"Le lecteur de La Véritable Histoire de Noël n'a nul besoin d'être un fanatique de Noël, ni même de croire au Père Noël. Ce livre est dédié à tous ceux qui croient à l'amour du prochain et au désintéressement 365 jours par an."
Qui dit 24 chapitres, dit un par jour jusqu'à Noël... ou pas ! Petit aparté concernant la couverture, j'aime beaucoup la représentation du personnage et son reflet, ainsi que ces couleurs bleues et blanches qui mettent dans l'ambiance.

Deux petits garçons, un trésor, une légende racontée... Alors que la famille Pukki, modeste et heureuse, vit sur une petite île, les parents laissent le foyer aux soins de leur jeune fils, car sa petite soeur est malade. Partis sur le continent depuis un moment, Nicolas commence à s'inquiéter quant au retour de ses parents. Les nouvelles arrivent et ne sont pas bonnes. Le petit village de Korvajoki va faire de son mieux pour s'occuper du jeune orphelin, malgré la pauvreté.

Certes, il paraît peu probable qu'un jeune enfant de cinq ans, au début, puisse être aussi dégourdi et tenir une maison seul. Mais voilà bien la seule chose sur laquelle j'ai tiqué. Un beau conte, avec ce qu'il faut de noirceur. Car tout n'est pas rose pour le jeune Nicolas. Les valeurs misent en avant font le charme de ce conte. L'entraide, l'amitié, la compassion, la joie de vivre, le partage. Autre point très sympathique, découvrir peu à peu les origines de tout ce qui fait que le Père Noël est le Père Noël. Les jouets offerts aux enfants, le traîneau, la distribution la nuit de Noël, la barbe, les rennes, etc. 


En quelques mots...
Légende | Destin | Conte | Jeunesse  | Père Noël


☆ ☆ ☆ ☆ ☆






Si vous aimez l'idée qu'un garçon très drôle et qu'une fille un peu paumée soient amis depuis l'enfance, qu'ils se perdent de vue mais se retrouvent chaque année à Noël, si vous croyez à la force de l'attraction et à la douceur d'un chocolat chaud en regardant la neige tomber, si vous pensez que deux personnes que tout sépare ne peuvent être réunies à moins d'un miracle ou d'un hasard merveilleux, alors Entre toi et moi est un roman pour vous.


• • • • •
Entre toi et moi de Stephen Emond
Titre original : Winter Town
Traduit par Valérie Le Plouhinec
Editions Albin Michel (Wiz), 2013 - 359 - 16,50




 : Des personnages pas très attachants.
Une histoire sans grand intérêt, qui m'a vite lassée. Ce qui concerne Lucy est très peu approfondi.
Le résumé vend du rêve... que je n'ai pas retrouvé dans le livre.

 : La couverture. Des illustrations tout au long du roman.
L'art est mis en avant ; film, musique, dessin.


Roman trouvé à un prix tout doux chez Noz, je n'ai pas hésité à l'acheter. Problème, dès le début, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. Trop impulsifs, blasés et parfois agressifs. Et, l'histoire manque, malheureusement, d'intérêt pour capter l'attention du lecteur. On se lasse vite de suivre ces personnages qui se remémorent leurs souvenirs d'enfance et essaient de réapprendre à se connaître, eux même et l'un l'autre. Ce qui aurait pu être intéressant.

Depuis la séparation de ses parents, Lucy retrouve Evan, son ami d'enfance, seulement quelques jours à Noël. Une amitié de plusieurs années, mise à rude épreuve par la jeune fille qui arbore un nouveau look gothique, semble bien taciturne et n'est pas très bavarde sur sa vie personnelle. Evan a beau faire, Lucy ne se confie pas à lui...
"Il était en présence d'une étrangère, une inconnue qui lui faisait quasiment des reproches. Il détestait ça. Il voulait qu'elle s'ouvre. Au point où il en était, le pourquoi et le comment n'avaient plus d’importance."
Les illustrations façon bande dessinée se marient plutôt bien avec l'histoire, même si ce n'est pas le genre que je préfère (trop "grossier" dans les traits, pour moi qui aime plutôt les illustrations de Margaux Motin ou Benjamin Lacombe).

Petite déception pour ce roman qui n'a pas été à la hauteur de mes attentes. Surtout, qu'en principe, je ne suis pas difficile lorsqu'il s'agit de suivre des amitiés adolescentes, avec passage à l'âge adulte et les questionnements qui en découlent. Je suis bon public, mais ça n'a pas fonctionné avec ce livre, qui manque cruellement de bons sentiments et de magie de Noël. Même si ce ne sont pas des ingrédients indispensables à un roman, ça aurait donné du peps


En quelques mots...
Contemporain | Amitié | Noël | Famille | Adolescents

Zoom sur... Idées cadeaux pour petits et grands

11 déc. 2017

En panne d'idée pour vos cadeaux ou pour en faire ? Voilà quelques pistes...




☆ ☆ ☆ ☆ ☆


Le fait main est aussi une belle idée, pour gâter votre entourage...




☆ ☆ ☆ ☆ ☆


L'affiche avec l'intégrale d'un classique me fait de l'œil ! J'attends juste une oeuvre qui me plaît davantage (Les hauts de Hurle-Vent ou un Jane Austen). Au niveau des DIY, il est bien possible que j'aie testé certaines choses pour ma famille... Chut !

Et vous ? N'hésitez pas à partager, si vous avez d'autres idées ;)

54 minutes

9 déc. 2017

10  h  08 – KEVIN
Mec, il se passe quoi ? Réponds-moi  !
  
10  h  09 – SYLVIA
Tyler est revenu.
  
10  h  11 – MATT
Claire j’ai trop peur. Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais  ? CLAIRE DÉCROCHE S’IL TE PLAÎT  !
  
10  h  27 – AUTUMN
Ça ne peut pas être vrai. Ça ne peut pas être Ty. Ça ne peut pas être mon frère.
  
10  h  30 – TYLER
Aujourd’hui vous m’appartenez tous.
Aujourd’hui vous allez m’écouter.

• • • • •
54 minutes de Marieke Nijkamp
Titre original : This Is Where It Ends
Traduit par Valérie Drouet
Editions Hachette, 2017 - 291 pages - 15,90


✖ : /

 : La sobriété de la couverture.
Suivre l'histoire grâce à différents points de vue.
Un récit déchirant, parfois très dur à lire.


Merci aux éditions Hachette pour cet envoi. Probablement une des chroniques que j'aurai eu le plus de mal à écrire, en plus de cinq ans. Ce fut difficile, autant que de lire ce roman. Une fiction qui semble bien trop réelle, au vu des drames similaires, souvent perpétrés aux Etats-Unis. Pendant toute la lecture, la chair de poule ne m'a pas quitté. Comme hypnotisée, il m'était impossible de relâcher le livre, que j'ai lu pratiquement d'une traite. Se dire que ça arrive vraiment, que des personnes se retrouvent dans ce genre de situation, doivent subir l'horreur et l'incertitude, remettre en cause leur comportement, se demander s'ils ont encore un avenir, etc. Tout ça ne m'a pas quitté une seule seconde.

Tous les élèves d'Opportunity sont rassemblés dans l'auditorium pour écouter le discours de la Principale. Au moment de sortir, tout bascule. Quelque chose cloche. Que se passe-t-il ? Fermées. Les portes sont fermées. Un des leurs, un camarade qu'ils ont rejeté, qui se sent rejeté, braque une arme sur eux. Ne reste plus que l'horreur et la peur.
"Ça fait si longtemps que je n'ai pas eu peur. Mais maintenant, Ty est ici. Mon frère. Mon Tyler. Son sourire dément son pistolet, et nous sommes tous captivés. Bien que nous soyons à mille contre un, nous sommes impuissants." - Autumn
Très contemporain, ce récit nous entraîne à travers des existences, des réactions, des appels à l'aide, des différences.

Bon, tout n'est pas réaliste quand même - même s'il est impossible de savoir les réactions de chacun dans de telles circonstances. Quelques-uns "jouent" aux héros ou gardent étrangement bien leur sang-froid, par exemple. Et, ok, tout le monde a une vie en dehors de l'école et chacun a ses problèmes. Mais, là, tous les élèves que nous suivons, à tour de rôle, ont l'air d'en avoir gros sur le cœur, avec des proches malades ou décédés, des vies de famille chaotiques.
"Je pensais que les murs empêchaient le courage d'entrer mais en réalité, ils le gardent peut-être à l'intérieur. Nous ne nous battons pas uniquement pour survivre - nous nous battons pour l'espoir et des milliers de lendemains." - Sylv
Dans l'esprit de Rage de Stephen King (que je n'ai pas encore lu), d'Hate list de Jennifer Brown et de certains épisodes de série télévisée tels qu'American Horror Story et One Tree Hill. Un récit bouleversant et déchirant. Un adolescent acculé, au désespoir. Qui laisse éclater sa haine et sa colère. À l'âge où l'avenir est à portée de main, à l'âge de l’insouciance, des amis, des premiers flirts, à l'âge où rien ne devrait être définitif, l'un d'eux commet l'irréparable. Tyler abat froidement professeurs et élèves. Plus que tout, il veut se faire entendre, qu'on l'écoute. Certains ressentent des sentiments contradictoires, n'arrivant pas à associer le jeune homme armé à celui qu'ils ont côtoyé et aimé. D'autres essaient de garder espoir pour leur ami, frère ou sœur coincé(e) dans l'auditorium. 54 minutes. 54 minutes suspendues dans le temps. Autant de minutes d'incertitude, de questionnement, de peur. Et, toute une vie à reconstruire...


En quelques mots...
Alabama | Opportunity | Auditorium | Adolescent | Arme | Vengeance

Les Outrepasseurs, tome 1 : Les Héritiers & tome 2 : La Reine des Neiges

7 déc. 2017






Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout…



• • • • •
Les Outrepasseurs, tome 1 : Les Héritiers de Cindy Van Wilder
Editions Gulf Stream, 2014 - Lu en ebook - 11,99€
Fait partie de la saga Les Outrepasseurs



 : Le grand nombre de personnages, entre passé et présent, m'a parfois perdu.
Pas de gros clins d'oeil au conte de Peter Pan ?!

 : Mélange de conte, légende et mythologie.
L'originalité de l'univers, entre réel et de surnaturel.
Découvrir les origines des Outrepasseurs.


Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai dit que les livres de cette auteure me tentaient, que j'avais très envie de découvrir sa plume. Memorex, La lune est à nous, Les Outrepasseurs. C'est finalement avec cette saga que je me suis lancée. Sans surprise, l'aspect conte - et réécriture de contes - a fait pencher la balance.
"Un haut-le-coeur lui souleva l'estomac et il détourna la tête en toute hâte. Il n'était pourtant pas sensible outre mesure mais ce qu'il venait d'entrevoir le laissait nauséeux."
Alors que Peter se fait attaquer, sa mère, sous la forme d'un renard, le protège. Pour avoir davantage d'explication, il se laisse entraîner à Lion House. Là, il entend parler d'Héritiers et d'Outrepasseurs, de ses ancêtres, il y rencontre d'autres adolescents aussi perdu que lui. Les réponses à leurs questions se trouvent apparemment au fond d'une étrange piscine.
"- Vous avez commis une grave erreur et vous la paierez de votre chair, déclara leur ennemi d'une voix sifflante. 
Son ton s'harmonisa avec la mélodie.
- Que votre sang coule désormais impur. Que les vôtres vous renient et vous chassent. Que vos femmes et enfants partagent vos maux. Que vous soyez maudits sous cette lune !"
L'écriture de l'auteure est agréable et entraînante. Elle a d'ailleurs la bonne idée de ne pas édulcorer son récit. S'il y a des morts, la chose est claire. L'ambiance est bien mise en place. Celle d'un petit village du Moyen Âge et celle qui se fait plus sombre, lorsque la malédiction est lancée et prend tout son sens. Plus l'histoire se révèle à nous - et donc à Peter -, plus le livre est difficile à poser. Un premier tome qui n'est pas sous le signe de l'action. Malgré cela, le suspense, le mystère, le surnaturel, les clins d'oeil aux contes prennent le pas, ce qui donne à ce premier tome la force de porter une saga qui promet de l'originalité et du merveilleux (avec sa dose de noirceur). Il a le mérite de nous expliquer ce que sont les Outrepasseurs, de nous faire découvrir l'univers des fés. Nous sommes plongés entre présent (avec Peter et lors des souffles) et passé (lors des plongées). Entre un monde commun au nôtre et un univers fantastique/fantasy.


☆ ☆ ☆ ☆ ☆





Risque de spoiler, si vous n'avez pas lu le tome précédent.


Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire…




• • • • •
Les Outrepasseurs, tome 2 : La Reine des Neiges de Cindy Van Wilder
Editions Gulf Stream, 2014 - Lu en ebook - 11,99€
Fait partie de la saga Les Outrepasseurs : tome 1



 : Encore un peu de mal, parfois, à me souvenir de qui est qui, dans les personnages secondaires.

 : Mélange de conte, légende et mythologie. L'originalité de l'univers, entre réel et de surnaturel.
L'auteure gère bien le suspense et les infos qu'elle lâche - quitte à frustrer un brin le lecteur.
Le personnage de Peter. Sa dualité. Ses choix.


Impossible de ne pas enchaîner avec le deuxième tome, vu la fin du premier. L'envie de retrouver Peter, désormais Héritier et devant trouver un équilibre avec le renard qui est en lui. L'envie de découvrir ce qui va lui arriver, forcément. J'apprécie vraiment sa curiosité et sa réserve. Il doute, se méfie, essaie de faire ses propres choix. Malgré ses sentiments pour Shirley, les épreuves avec les autres Héritiers, Peter est contre la manière qu'ont les Outrepasseurs de traiter et exploiter les fés. Un an qu'il essaie de sauver la face en attendant de savoir quoi faire. Et voilà que la dernière des Premiers-Nés a aussi été capturée. Pas de chance pour les Outrepasseurs, cette dernière leur réserve quelques surprises.
"Que les Outrepasseurs chutent de leur piédestal, tel était son objectif. Et pour ce faire, il ne voyait qu'une seule solution : retrouver le Chasseur. À tout prix."
Avec ce deuxième tome, nous continuons à en apprendre plus sur l'univers ; Premiers-Nés, Élémentaires, Ferreux, etc. Et, le passé est toujours étroitement lié au présent. Légende, mythologie, conte, et même Histoire, inspirent l'auteure, qui nous livre un récit de plus en plus riche et addictif. À noter que l'action est bien plus présente que dans le premier tome.

Peter n'est pas l'exemple type du personnage attachant. Très secret et en retrait, ses interrogations sont nombreuses et, s'il veut rester fidèle à ses convictions, il va devoir affronter les Outrepasseurs, dont sa propre mère. Voilà pourquoi il est intéressant à suivre et, finalement, en devient attachant. Monseigneur, Sir Noble, ou le Balafré comme l'appelle le jeune homme, sent que l'Héritier n'est pas conquis à la cause et n'hésite pas à lui mettre la pression et à menacer ses proches.

J'apprécie la tournure que prennent les événements, car ce n'est pas toujours comme je l'avais imaginé. Même si un manque se fait parfois sentir - principalement, sur ce qui s'est passé entre la première génération et celle de Peter. Bien entendu, et au vu de comment l'auteure gère les informations qu'elle nous confie, je ne doute pas que les pièces manquantes du puzzle se trouvent dans les prochains tomes. Néanmoins, je suis frustrée et... curieuse de lire la suite. 

Ce qui me fait particulièrement apprécier cette saga, c'est cette dualité qui s'opère en Peter. Rien n'est tout noir ou tout blanc, bon ou mauvais. Il sait que les Outrepasseurs subissent la malédiction lancée par le Chasseur depuis des siècles, que les Fés ne sont pas simplement des victimes, mais il n'accepte pas pour autant que ces derniers soient exploités. Une dualité qui se ressent encore plus clairement avec un autre personnage, dont je tairai le nom...

Est-ce un effet secondaire de cette saga, d'avoir une soudaine fascination pour les renards ?


En quelques mots...
France | Royaume-Uni | Lion House | Ancêtres | Malédiction | Féerie | Mythologie

Lettres du Père Noël

6 déc. 2017

Plus connu pour ses travaux universitaires et pour l’invention de la Terre du Milieu, J.R.R. Tolkien est aussi un formidable auteur de contes pour enfants. Comme Bilbo le Hobbit et Roverandom, les Lettres du Père Noël ont d’abord été destinées à ses trois fils et à sa fille, auxquels, chaque année entre 1920 et 1943, Tolkien a écrit une lettre – parfois deux – prétendument envoyée du pôle Nord par le Père Noël ou l’Ours Polaire.

Ces trente lettres et les dessins qui les accompagnent forment un récit très prenant des aventures de l’homme en rouge et à la barbe blanche, de son ours assistant, et de leurs démêlés avec les gobelins. Un ouvrage qui plaira aux enfants, à leurs parents, et surprendra plus d’un amoureux de Tolkien.

• • • • •
Lettres du Père Noël de J.R.R. Tolkien
Titre original : Letters from Father Christmas
Traduit par Gérard-Georges Lemaire, revue par Céline Leroy
Editions Pocket, 2014 - 160 pages - 8,40


✖ : /

 : Un joli recueil de lettres, destinées aux enfants de l'auteur.
Avoir une copie des lettres originales + leurs traductions.
Les illustrations qui accompagnent les lettres.


Merci beaucoup à Agathe, pour ce livre qui me tentait depuis quelques hivers.

Tout le monde sait qu'écrire sa lettre au Père Noël est indispensable, non ? Et si je vous disais que Tolkien - vous savez, le monsieur connu, entre autres, pour les excellents Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit -  a eu la belle idée de faire rêver ses enfants en leur écrivant des lettres dudit Père Noël, durant leur enfance... Vous auriez aussi envie de les lire ?

De 1920 à 1943, pour ses enfants, l'auteur narre les aventures du Père Noël, les bêtises de l'Ours Polaire, les préparatifs des cadeaux, etc. Avec humour (et clins d’œil à ses propres œuvres) et, souvent, un mot sur ce qui se passe dans la vie des enfants - en particulier avec l'arrivée de la guerre, nous voyons l'histoire s'étoffer au fil des ans. Le Père Noël s'adresse régulièrement à tel ou tel enfant, si celui-ci est encore en âge de croire en la magie et de lui écrire ses souhaits. Et, même sans cela, il a toujours une pensée pour chacun. Le beau plus de ce recueil ? Avoir une copie des lettres originales, puis leurs traductions.


En quelques mots...
Lettres | Père Noël | Ours Polaire | Gobelins | Enfants